FANDOM


À la dérive est le dix-septième épisode de la saison 6 de Buffy contre les vampires.

Résumé

Le Trio envoie contre Buffy un démon qui la blesse avec un appendice en forme d'aiguille. Le poison injecté lui donne des hallucinations. Elle alterne les moments de sa vie de Tueuse et des phases de plus en plus longues, où elle se retrouve internée dans un hôpital psychiatrique. Joyce Summers, sa mère, serait encore vivante, et toujours mariée à son père. Sa vie de tueuse ne serait qu'un délire schizophrène, dont elle ne pourrait se libérer qu'en tuant ses amis quand elle retourne dans sa vie prétendument fictive. De son côté, Willow identifie le démon qui est la cause de l'état de Buffy et charge Alex et Spike de le retrouver. Après l'avoir rendu inconscient, le duo ramène le démon chez les Summers et l'enchaîne dans la cave alors que Willow prépare un antidote grâce au liquide contenu dans son aiguille.

Mais, quand l'antidote est prêt, Buffy, de plus en plus convaincue qu'elle est vraiment à l'hôpital psychiatrique, le jette au lieu de le boire. Elle entreprend alors de se débarrasser de ce qui la lie à sa vie fictive : ses amis. Elle capture successivement Willow, Alex et Dawn et les attache dans la cave avant de libérer le démon. Mais, quand elle se retrouve dans son autre réalité, Buffy prend conscience en parlant avec sa mère qu'elle doit croire en ses amis et elle les sauve à temps. La dernière scène de l'épisode montre un médecin examinant Buffy à l'hôpital psychiatrique et annonçant à ses parents qu'elle est définitivement partie.

Apparitions

Personnages

Organisations et Titres

Espèces

Lieux

Armes et Objets

  • Pistolet à eau
  • Didgeridoo

Sortilèges et Rituels

Le Saviez-vous ?

  • Au stade de la saison où l’épisode se place, tout va mal dans la vie des personnages principaux et c’était pour les scénaristes le moment idéal pour introduire un concept qui remet tout l’univers des personnages en question, même si Diego Gutierrez, scénariste de l’épisode, trouve qu’il aurait également fait un très bon dernier épisode de la saison pour le cliffhanger que cela aurait apporté.
  • Gutierrez rapporte aussi que Joss Whedon lui avait bien spécifié qu’il ne voulait pas que l’une des deux réalités de l’épisode paraisse plus crédible que l’autre, d’où la recherche d’équilibre qu’il y a entre les deux histoires, qui alternent et se renforcent mutuellement, jusqu’à presque se mêler à la fin de l’épisode.
  • Jonathan fait référence au roman Shining quand il dit qu’il se sent devenir comme Jack Torrance (personnage principal du livre), alors qu’Andrew fait quant à lui allusion à Ocean’s Eleven quand il dit qu’il leur faudrait huit autres gars avec eux.
  • Cet épisode remet en cause toute la mythologie de la série en faisant envisager au téléspectateur l’hypothèse que Buffy est en fait enfermée dans un asile psychiatrique depuis le début de la série et que tout ce qu’elle a vécu depuis n’est que le fruit de son imagination.
  • Le fait que tout aille mal dans la vie des personnages à ce moment rend l’idée de l’asile troublante et envisageable, tout comme la présence des parents de Buffy dans cette réalité alternative et les explications rationnelles données par le psychiatre sur certains événements passés de la série (notamment l’apparition de Dawn et la période où Buffy est morte et qui aurait été une période d’amélioration de son état mental).
  • L'épisode oppose un univers « réel » froid, aseptisé, qui pourrait être celui du spectateur, à celui de l’imagination, de la fiction (le monde quotidien de la Tueuse depuis 6 saisons), dur, lui aussi, mais où les combats ne se réduisent pas à une lutte contre l’enfermement et l’aliénation de soi.
  • Pour Diego Gutierrez, le scénariste, l’idée de détruire toute la mythologie de la série, tout le Buffyverse, en un seul épisode nous renvoie « à nos propres peurs et à notre sentiment d’insécurité ».
  • Dans les commentaires du DVD, Rick Rosenthal, le réalisateur de l’épisode, a dit qu’il se sentait légèrement intimidé de travailler avec Sarah Michelle Gellar car elle avait toujours cette habitude de se moquer de lui en lui disant: « Tu n’est pas mon patron ! » ou encore « Ne me dit pas ce que je dois faire ! ».
  • Cet épisode est similaire à l’épisode 4.07 « Le Point Faible » de Charmed et l’épisode 6.12 « Juste une illusion » de Smallville.
    • Charmed, 4.07 « Le Point Faible »
      • Piper se mettant à souhaiter une vie normale, La Source s’empare d’elle et crée un monde imaginaire dans son esprit, où le manoir est un hôpital psychiatrique et où elle n’a plus aucun pouvoir. Sous l’apparence d’un docteur, il tente de l’inciter à prononcer la formule de renoncement à ses pouvoirs, mais Paige et Phoebe arrivent à temps pour l’en empêcher.
    • Smallville, 6.12 « Juste une Illusion »
      • Clark se réveille brusquement dans un asile, où un psychiatre lui explique qu’il est interné depuis 5 ans et demi, et que tout ce qu’il croit avoir vécu depuis n’est qu’illusions. Le monde, tel que Clark le connaissait, semble en effet avoir beaucoup changé : ne plus avoir de pouvoir et être fiancé à Lana n’est que le début de ses surprises.

Chronologie

  • Il est révélé dans cet épisode, que Buffy est restée dans un asile psychiatrique pendant 6 ans.
  • Cet épisode marque la 5ème et dernière apparition de Hank Summers, le père de Buffy.
  • Cet épisode montre tous les problèmes qui surviennent dans la vie des personnages: Buffy lutte pour avoir un semblant de vie normale après qu’elle ait été arraché au paradis. Willow perd Tara à cause de sa magie. Alex détruit sa relation avec Anya en annulant le mariage. L’idée que tout ceci n’ait été qu’une hallucination est tentante pour Buffy qui se laisse croire que c’était dans sa tête.
  • C'est la dernière fois que l’ont voit le Doublemeat Palace.

Citations

Docteur : Buffy ?
Buffy : Mais… qu’est-ce que c’est...
Docteur : Vous savez où vous êtes Buffy ?
Buffy : À Sunnydale.
Docteur : Non, ça c’est dans votre imagination, vous êtes internée dans un institut psychiatrique. Vous êtes ici depuis 6 ans, vous vous souvenez ?

Buffy : Suis-je une malade mentale enfermée dans un asile ou une espèce de super héroïne qu’on a choisi pour combattre les démons et sauver le monde ? Comme c’est ridicule !

Spike : Pourquoi t'as pas dit que c'était un Glarghk Guhl Kashmas'nik ?!
Alex : Parce que je sais pas dire Glarba...

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .